Breath of the Wild: entre adhération et déception

Répondre
Avatar du membre
Stormy
Populaire
Messages : 524
Enregistré le : 20 avr. 2015 12:21
Pays : France
Age : entre 15 et 18
Hylien / Hylienne ? : Hylien
Titre personnel : Stratège de légende
Localisation : Derrière toi... (o l ‿ l o)

Breath of the Wild: entre adhération et déception

Message par Stormy » 22 déc. 2017 1:16

Bonjour (ou bon soir)
Étant donner que j'ai bien torcher le jeu (DLC inclus) je vais simplement donner mon avis général sur le jeu mes impressions les point positifs et négatifs. (Attention risque potentiel de paver et de spoil)

Bon en résumé, de mon point de vue ce Zelda est un excellent jeu mais un Zelda plutôt moyen, je pense qu'on le retiendra plus pour sont côté innovant/re-nouveau de la série que pour ce qu'il raconte.

L'objectif du jeu était de nous re-donner ce sentiment d'exploration et de découverte que beaucoup affirmais avoir perdus avec le temps, et de ce point de vue c'est plutôt réussi je pense que tout ceux qui y ont jouer ont comme moi passer pas mal de temps à exploré les moindres recoins de cette carte (bien que ca manquais un peut "d'endroits secrets" à mon goût) les paysages sont tous développer et travailler et les graphismes sont vraiment un plaisir pour les yeux.

Le game play est plutôt travailler mentions spécial à la tablette sheikah qui arrive à combler les objets que l'on obtenais dans les précédents opus, sans oublier les différentes armes (lance et épée à une et deux mains) qui se jouent toute différemment laissant ainsi la possibilité au joueur de combattre à sa façon (si je puis dire)
Les capacités des prodiges sont aussi un bon plus, elles ont toute une "vrais" utiliter que l'ont peut exploiter de bien des magnères (à part peut être la colère d'Urbosa qui bien que classe ne me sert jamais mais ce n'est que mon avis)
Et comment parler du game play sans évoquer les fameux slow motions, pour certain ce n'est pas grand chose mais pour moi c'est le details qui fait plaisir.

Les tenues me laisse assez perplexe je doit dire, certe c'est une bonne idée qui exploite assez bien le game play et le jeu ne serai plus pareil sans celle-ci, cependant le détail qui me chagrine c'est que à cause d'elles, la fameuse tenue verte est totalement délaisser elle devient juste un petit truc annexe assez osef, outre le fait que je trouve son design pas ouf, je pense que ça casse un peut le mythe... Pour faire simple avant la plus part du temps on essayais de donner une certaine symbolique à la tunique verte par exemple dans TP on nous répétait de "nous montrer digne du vert que l'on arbordait" dans SS c'était l'uniforme de chevalier etc... Mais là elle est là "juste" pour te dire "bravo tu a fini tous les sanctuaire !" mais il n'y a rien d'autre derrière, pas de lien avec les anciens héros ou autre, je trouve ça dommages.

D'ailleurs en parlants des sanctuaires, ça me permet d'aborder un point assez négatif: la difficultés quasiment inexistante.
Je trouve que chercher les sanctuaire est une tâche bien plus ardue que de les résoudre, donc oui je veut bien admettre que de construire 120 donjons à énigme en 3D ce n'est pas ce qu'il y a de plus simple mais en jouant au jeu je me suis dit "ah d'accord les sanctuaires sont des petits donnons faciles et les créatures divines sont les gros donjons ou la difficulté se fera ressentir !" Et bien non... Les créatures divines sont parfois même plus simple que certains sanctuaires (attention longueur n'est pas synonyme de difficultés faites la différence) mais bon j'ai beau dire tout ça elles restaient quand même assez original et le fait qu'il n'y ai pas de chemin tout tracé mais plusieurs solutions possible à chaque fois pour chaque énigmes était quelque chose que j'ai vraiment apprécié aussi l'ajout des monstre géants (ou mini-boss) un peut partout sur la carte, pour le coup ça c'est quelque chose que j'approuve totalement (mention spécial au 22 Lynel de la cartes qui m'auront tous embêter aussi bien pour les trouver que pour les vaincres) les monstres dans Zelda n'ont jamais été bien embêtant donc je trouve que c'est une plutôt bonne idée de casé des gros monstres par ici et des camps de petit monstres par là, la difficulté n'est pas incroyable non plus mais c'est toujours plus embêtant que de devoir donner trois petit coup d'épée dans le monstre random de la plaine qui quoi qu'il arrive garde deux de tentions même pendant qu'on le taillade ^^'
Par contre le boss final... Je l'ai trouver VRAIMENT trop simple, Ganon araignée était plutôt original et reprenait un peut tout les bosses et j'aurai sûrement aimer l'affronter SI ON NE LUI AVAIS PAS VIRER LA MOITIER DE SA VIE DÈS LE DÉBUT DU COMBAT !!!! :sm_32
*se calme*
Plus sérieusement c'est quelque chose que je n'ai vraiment pas DU TOUT aimer quant à Ganon cochon géant il était aussi d'une simplicité extrême mais d'un autre côté je l'ai trouver tellement badass que je ne vais pas relevé.

Les personnages aussi me laisse perplexe, déjà j'ai eux une certaine déception la première fois quand j'ai vue que chaque scène avec les prodiges et avec Zelda se passait dans des souvenir... Personnellement quand j'ai vue les trailer ou on voyait Daruk nous tapper dans le dos, Zelda pleurer dans nos bras et quand Nintendo avais annoncer que Zelda aurai son caractère et qu'elle pourrai même se disputer avec link etc, je m'attendait vraiment à pouvoir "vivre" toute ces scènes pour que au final ont nous les donne quasiment toute en tant que spectateur... Ici je dirai plus que se sont les trailers qui m'ont peut être un peut trop hyper mais bon... Le fait que l'ont soit mis en tant que spectateur me laisse à penser que l'on aurai pue un peut mieux développer/expliciter les relations entre les personnages (donc oui on nous les développe un peut plus quant on fait les créatures divines mais voilà quoi ^^'), de ce fait j'ai eu pas mal d'attente à ce niveau là quand j'ai vue que l'on avais ceux que j'aime bien appeler "les mini-prodiges" (Teba, Yunobo etc...) autant pour certain je trouve que ça a été très réussi (genre Sidon) autant pour d'autre un peut moins par exemple (j'ai du moins l'impression que) on peut remarquer une certaine compliciter avec Riju que l'on ne retrouvera pas beaucoup avec Teba par exemple...
Donc oui je me doute que ça doit être assez compliqué de développer des personnages et une histoires, particulièrement quant on joue dans un open world mais du coup il n'empêche que j'ai quand même ces quelques regrets à ce niveau là pour ma part.

Sinon je peut vite fait aborder le sujet de l'inexpreciviter constante de Link durant le jeu, on ne sais jamais vraiment ce qu'il a derrière la tête ce qu'il ressent etc... Mais d'un certain côté ca m'a rappelé OoT donc bon bien qu'un Link aussi expressif que celui de SS aurait été appréciable ça ne m'a pas énormément déranger

Sinon un autre truc que je trouve dommage c'est le manque de musique "marquante" il y en a des vraiment bien comme le thème du château de Ganon, le thème du Lithorok ou du Moldarcor, mais j'aurai apprécié une plus grande variété des mélodies en fonction des lieux où on se trouvais, pas forcément tout un orchestre épique à la plaine de TP mais peut êtres des aires un peut plus "enjoué/dynamique"

Maintenant je m'attaque aux Pack extension... Alors comment dire, le DLC 1 ajoute un peut de difficultés mais rien d'exceptionnel non plus, les épreuves de l'épée ne m'en auront pas fait trop baver, le mode expert... Il est difficile juste dans les débuts, après ça passe tout seul, la médaille de téléportation aurai sûrement été très cool si on ne pouvais pas déjà se téléporté à plus de 120 endroits différents de la carte ^^'

Quant au DLC 2 j'avoue avoir été un poil déçu une fois encore, car quand ils avaient annoncé un DLC "qui rajoutais de l'histoire" je m'attendais à une vrais quête ou éventuellement a une exploitation de la fin ouverte (et dans le fin font de mon imagination de fanboy j'avais imaginé le fait de jouer dans un flash back du Hyrule d'il y a 100 ans) mais à la place on a eu le droit à d'autre flash back qui apporte des précisions sur les prodiges mais qui ne sont pas non plus hyper utile à l'histoire + des journaux intimes... Niveau histoire supplémentaire on aura vue mieux ^^'
Sinon là pour le coup il y avais de la difficulté aussi bien pour la Tétralame que pour les nouveau sanctuaires ainsi que la nouvelle créature divine sans oublier le boss inattendu que j'ai personellement bien aimer combattre, aussi le fait de pouvoir re-combattre
les ombres de ganon était une des choses que je trouvais dommage de ne pas pouvoir faire donc j'ai quand même apprécier de voir cette option ajouter dans le DLC 2
Sans oublier de mentionner la fameuse moto (qui au passage rend les chevaux inutile) qui en soit est surtout là pour canonisé (je ne sais pas si ça se dit) le destrier de légende de Mario kart 8 :3
Plus sérieusement la moto est un ajout vraiment cool bien qu'assez surprenant ^^'
Donc au final est-ce que ce pack valait bien ses 20€ ? Je serai tenter de vous dire non (il devrais plus être a 10-15€) mais vue qu'il répond à pas mal de mes attente personnel je passe l'éponge pour cette fois.

Donc voilà qui conclue mon avis,
Merci d'avoir lu !
Image
Qui connaît son ennemis comme il se connaît lui-même, peut livrer 100 batailles sans jamais être en périls.
Stormy ne connais pas la défaite !

Avatar du membre
Tinna
Messages : 23
Enregistré le : 04 févr. 2018 17:59
Pays : France
Age : entre 26 et 40
Hylien / Hylienne ? : Hylienne
Titre personnel : Retrogameuse nostalgique
Localisation : Terres de la chocolatine

Re: Breath of the Wild: entre adhération et déception

Message par Tinna » 06 févr. 2018 23:35

Intéressant !
Ayant moi aussi fini le jeu, je te rejoins sur certains points, Stormy. Notamment sur le manque de difficulté en général, sur le côté open world très bien exploité, et sur l'histoire pas assez développée (alors que c'était justement le point fort de SS qui était mon Zelda préféré avant l'arrivé de BOTW).
A préciser que, contrairement à beaucoup ici, comme je ne suis pas fan de tous les jeux Zelda, j'ai tendance à juger les Zelda en tant que jeux plus en tant que jeux de la saga Zelda.

En point positifs :

- Un open world très intelligemment conçu, contrairement à beaucoup qui peuvent sortir. Oui FF15, tu peux te sentir visé. Il y a beaucoup de possibilités et d’interactions avec l'environnement. Même après plusieurs heures de jeu, on n'est pas au bout de nos découvertes à ce niveau-là.
Le sentiment de liberté est vraiment fort.

- La narration : il est rare d'avoir une narration aussi présente pour un open world. Et l'histoire est touchante.

- Niveau musical, ce n'est pas hyper riche. Attention, je n'ai pas dit que la musiques n'étaient pas bien ; seulement qu'elles sont peu présentes dans l'ensemble. MAIS c'est un atout selon moi car ça colle avec l'esprit du jeu : c'est assez contemplatif. Lors des phases d'exploration, la musique d'ambiance est très discrète. Il m'est arrivé parfois de m'arrêter un instant pour écouter les bruits de la nature, ou de regarder le soleil se lever lorsque je me trouvais en hauteur à l'aube. Et lorsqu'on entre dans un village ou que l'on rencontre un personnage important, ou lorsqu'on est face à un boss, on a un thème plus marquant.
Et moi qui aime beaucoup le son du piano, j'ai été servie.

- Graphiquement, le jeu est beau tout simplement. Et la patte artistique fait parfaitement ressortir le côté fantasy de l'univers.

- L'ambiance différente d'un village et d'un peuple à l'autre. Pareil pour les donjons principaux qui ont chacun leur propre ambiance (notamment à l'aide de la musique qui fait un très bon boulot à ce niveau-là) et leurs propres mécanismes.

En point négatif :

- Les créatures divines se rushent en 20 minutes et les Ombres de Ganon sont faciles à battre. Et pourtant, je ne suis pas spécialement douée à ce niveau-là. Et pour ne rien arranger, les Ombres de Ganon se ressemblaient les unes les autres. Elles n'ont pas vraiment leur "personnalité propre". Même design, et toujours le classique de devoir viser l'oeil pour chacune (à part l'Ombre de la Foudre).
Même Ganon est plus impressionnant qu'autre chose. J'avoue avoir eu un moment de tension lorsque je l'ai vu ac son apparence d'arachnide. Surtout qu'il ne prononce pas un mot et qu'il dégage clairement son envie de tuer Link. Jusqu'à ce qu' se prenne d'entrée de jeu la moitié de la vie dans sa face. Combat final beaucoup trop facile.

- L'histoire est touchante, certes, mais le scénario aurait mérité d'être plus développé. Bien que (et je tiens à le redire) il soit rare d'avoir une narration aussi présente dans un open world.
Le DLC "L'Ode aux Prodiges" a un peu étoffé à ce niveau-là mais juste un peu ; rien d'extraordinaire. J'ai même été assez déçue à ce niveau-là, m'étant attendue à mieux. Mais chaque Prodige n'a droit qu'à une seule cinématique qui est juste une carotte pour te récompenser d'avoir réussi son épreuve. Je m'attendais plutôt à ce que l'histoire du Prodige s'étale sur tout son "niveau" si vous voyez ce que je veux dire.
Après, pour défendre le jeu à ce niveau-là, c'est qu'il a aussi une façon bien particulière de dévoiler son histoire : il y a certes les souvenirs de Link, mais aussi ce que disent les PNJ, ou alors les journaux intimes de certains personnages important.

- Le système d'armes cassables et la quête des noix Korogu que j'ai trouvé casse-pieds. Quand tu trouves une arme que tu aimes, tu ne peux pas la garder bien longtemps (ou alors, tu ne l'utilises pas et donc elle est inutile). Le nombre de fois où j'ai évité des combats juste pour pouvoir profité un peu d'une arme que j'aimais bien. Et dans la même veine, la lame purificatrice / la Master Sword en RTT et optionnelle pour battre Ganon (vaincre Ganon avec des armes lambda ? c'est possible !).
Et je ne parle pas des armes des Prodiges qui se cassent, alors qu'elles sont présentées comme des trésors sacrés pour les quatre peuples ; et que l'on peut refabriquer conte une arme et des ressources lambda. C'est comme si je cramais la Joconde,
et qu'on m'en refaisait une avec la même valeur historique contre un tableau d'un étudiant aux Beaux-Arts et trois tubes de gouaches.
*
Par contre, contrairement à toi Stormy, la semi-disparition de la tunique verte ne m'a absolument pas chagrinée. J'ai toujours trouvé qu'elle fesait too much dans le style petite elfe (ça me gênait cependant beaucoup moins sur Link enfant que sur Link "adulte").
Bien que je vois ce que tu veux dire par rapport à ça et que je peux comprendre quelque part.
FENRIN

Répondre