Incidence de la politique Nintendo dans Skyward Sword.

Règles du forum
SVP si vous souhaitez donner une astuce, faites-le via la page Contact du site. Elle sera ensuite publiée ici pour vérification puis publiée sur le site où beaucoup plus de joueurs en profiteront.
Avatar du membre
Bulrog
Messages : 15
Enregistré le : 06 janv. 2012 16:45
Pays : France
Age : entre 19 et 25
Hylien / Hylienne ? : Hylien

Incidence de la politique Nintendo dans Skyward Sword.

Message par Bulrog » 13 janv. 2012 17:13

Bon, la question à déjà été un peu effleurée dans le sujet voisin "Fay",
mais elle mérite son propre topic !

Depuis quelque temps et toujours actuellement, il est reproché à Nintendo de vouloir à tout prix toucher le large publique.
On le vois notamment dès la sortie de la Wii qui contrairement aux plateformes de Sony et Microsoft, base sa communication sur l'aspect familial de leur console. On le vois dans toutes leur pubs. La Wii est depuis le départ, orientée vers l'accessibilité au plus grande nombre, préférant développer l'aspect simple et convivial au détriment des performances techniques.
Et d'ailleurs, ça marche ! Là ou le Game Cube avait contribué à faire chuter Nintendo dans le podium des consoles, la Wii est la console la plus vendue des dernières générations !
D'un coté, Nintendo a tout à fait intégré le fait que le gameplay prime sur les graphismes, mais d'un autre cette politique "familiale" est purement commerciale.
Si cet axe ravi les "casual gamers" qui constitue aujourd'hui la majorité des acheteurs, les "gamers" ou "hardcore gamer", qui sont historiquement la base de la communauté du jeu vidéo, se sentent floués.

Mais si ce n'était qu'une question de plateforme, le problème n'existerait pas, puisque après tout la Wii offre de bonnes possibilités de gameplay, et des jeux "gamers" pourrait tout à fait y être développés.
[On pourrais ici inclure l'apparition de la détection de mouvement dans cette nouvelle politique, en opposition
avec les bonnes vieilles manettes pleines de vrais boutons, mais ce serait trop long. :sm_34 ]
Là où les ennuis interviennent, c'est quand cette politique touche également les jeux en eux-même.

Et on a pu le voir récemment avec le Super Guide de New Super Mario Bros Wii, de Mario Galaxie 2 et de Super mario 3D Land. Je ne sais pas si beaucoup d'entre vous on fait le tout premier Mario Bros, mais 'était quand même quelque chose ! Lorsque on arrivait au bout on était réellement fiers.
Là c'est l’icône même de Nintendo qui est touchée.

Récemment encore, Nintendo voulant réagir à la fuite de cette communauté historique des "gamers" vers d'autres plateformes, ont commandé "Donkey Kong Country Returns" à Retro Studio. Et alors là, je vais pas cracher dans la soupe, ce jeu est excellent et rempli les objectifs : les modes de fin de jeu donnent du challenge !
Mais une fois de plus, la loi Nintendo est tombée et Retro Studio on du y mettre Super Kong, l'exact copie du Super Guide.

Alors oui, on est pas obligés de ce servir de ces fonctionnalités, mais il s'agit là purement d'une logique de sous pour Nintendo. Hantés qu'ils sont par l'idée de frustrer quelques joueurs qui ne parviendraient pas à finir un jeu, réduisant ainsi leur intérêt pour la firme et l'argent qu'ils y dépensent.

Et nous voilà à Skyward Sword...vous avez déjà compris....même histoire ! :lol:
Ici le Super Guide ou Super Kong, est incarné par la Pierre à Potins de Célesbourg !
Bloqué ? Allez lui parlez et la solution vous ai donnée.
Mais là ou la politique d'aide devient réellement dérangeante dans Skyward Sword, c'est à propos de Fay !
Ne se contentant pas de la Pierre à Potins, les concepteurs ont dû faire en sorte qu'il soit absolument impossible au joueur d'oublier ce qu'il doit faire à chaque moment. Avec Fay, impossible de se perdre, d'errer, de se questionner.
Et ce n'est pas comme-ci le joueur avait le choix de la faire taire !

Alors je pense que vous aurez compris dans quelle catégorie de joueurs je me range, mais je crois que le débat est ouvert. :)

Je tiens tout de même à souligner qu'en mon opinion, la volonté actuelle de prendre les joueurs par la main, contribue
à laisser de moins en moins l'occasion aux joueurs et donc majoritairement à la jeunesse, de réfléchir.
De récentes études montrent que plus un enfant passe de temps devant des programmes télévisés, moins bien il sait dessiner. Une autre montre que moins les enfant s'ennuient, moins ils développent de capacités intellectuelles.
Le jeu-vidéo n'en est donc pas la seule victime, mais nombre de choses dans notre société actuelle ont tendance à être prémâchées, prédigérées, sur-expliquées et transformées en un flux limpide auquel il suffit bêtement de s’abreuver.
[Pensez à toutes ces séries policières complètement débiles où, l'intrigue et l'action allant tellement vite, le spectateur n'a aucune occasion d'essayer de résoudre l'intrigue lui-même et ne peut que se prendre la totalité de l'épisode directement au fond du crâne.]
Toutes ces aides court-circuitent la réflexion et donc le plaisir de découvrir.
Ça ne me plait pas, je crois que c'est clair. :sm_36

Avatar du membre
Salem
Populaire
Messages : 706
Enregistré le : 24 avr. 2008 0:48
Pays : France
Age : entre 19 et 25
Hylien / Hylienne ? : Hylien
Titre personnel : le Hérisson
Localisation : sur la route

Re: Incidence de la politique Nintendo dans Skyward Sword.

Message par Salem » 13 janv. 2012 17:17

Sujet on ne peut plus intéressant, mais je proposerai aux modos de le déplacer dans "divers mais en rapport avec Zelda", car forcément on dépassera le cadre de Skyward Sword.
Je répondrai dans la soirée.

Note: ceux qui ne sont pas de cet avis sont bien entendu invité à faire part de leur opinion.
Image

La signature du modérateur Jerder a été sortie de son contexte !

Avatar du membre
link_maléfique
Populaire
Messages : 575
Enregistré le : 11 févr. 2009 14:33
Pays : France
Age : entre 19 et 25
Hylien / Hylienne ? : Hylien
Titre personnel : Link_marteau

Re: Incidence de la politique Nintendo dans Skyward Sword.

Message par link_maléfique » 13 janv. 2012 19:28

Sujet déjà traité je ne sais plus où, mais qui vaut tout de même la peine d'être approfondi.

Pour moi c'est très simple: Fay est le symbole même du problème récurant de l'assistance qui fait tout chez Nintendo aujourd'hui. Avoir un compagnon n'avais jamais été un problème auparavant, c'était même beaucoup mieux d'en avoir un, et cela pour plusieurs raisons:
-le compagnon avait son caractère, sa vie, son histoire. Il faisait (plus ou moins) partie de l'intrigue. C'est un personnage qui sert dans le scénario et qui rajoute de l'intrigue et de la consistance.
-le compagnon était charismatique, on apprenait à le connaitre au fil du temps, on se rapprochait de lui, on l’appréciait malgré ses défauts (surtout à la fin), et si il partait à la fin, ça ne nous laisserai pas indifférent, ex:
TP, quand Ganondorf casse le masque de Midona et qu'on imagine qu'elle est morte. Elle avait beau avoir tout pour déplaire, on fini par s'y attacher.
-le compagnon apportait une aide... modérée. Il aidait quand on le demande, donnant une astuce, un indice parfois pour nous orienter dans la bonne direction et uniquement pour chercher toujours au bon endroit. ex: Navi
-Le compagnon parlait à la place de Link, ce qui permettait l’existence de dialogues avec les autres personnages et Link.

Fay:
-compagnon qui n'a pas de caractère, pas d'histoire, qui n'a aucun intérêt dans le fait qu'elle soit présente ou pas (sauf pour Recupix mais ça c'est autre chose...)
-compagnon pas charismatique, pas de caractère, elle ne change jamais, on apprend à la détester
-compagnon qui adore apportée une aide... quand on ne le veut pas, pour ne rien dire ou pour dire des évidences.
-compagnon qui est apparament invisible sauf de Recupix et de quelques personnages et qui ne fait jamais avancer un dialogue, juste qui se contente d’apparaître pour dire jusqu'à la fin l'évidence (sauf si on est c**): l'endroit où on doit aller (je précise tout de même qu'on nous dis TOUJOURS clairement dans le dialogue où aller)

Bref personnage qui ne sert qu'à rendre le jeu simple, on remplacerait Fay par une boule de cristal où l'on pourrait voir notre prochaine destination quand on veut, je suis sûr qu'il y en aurait eu un paquet qui auraient préféré (dont moi).

Bref, un jeu trop simple à cause de ça.

Sinon, en rejouant aux jeux rétros, j'ai remarqué une chose: je trouve qu'on ne s'amuse pas assez non plus.
Je trouve qu'il y a quand même un gros aspect frustration dans les jeux rétros. Certes, il y avait énormément plus de difficulté qu’actuellement, mais pour certains jeux, je trouve qu'il s'agit de mauvaise difficulté. Super Mario bros par exemple, je trouve que la difficulté est mal centrée, là on galère pour contrôler ce qu'on veut faire, pas parce que les stages sont dur (si on jouait avec la maniabilité de new super mario bros, le jeu deviendrait super simple).
Bref, il avait un aspect frustration qui n'existe plus tellement aujourd'hui, notamment avec l'apparition de mots de passe ou de sauvegarde.

Donc je soutiens la chose suivante: un jeu doit avoir une prise en main quasi-immédiate, de telle sorte qu'on puisse arriver à un niveau de difficulté assez élevé le plus tôt possible. La difficulté devrait être à la fois mentale et technique.

EDIT Hikari : Il y a un topic intitulé "L'avenir de la Saga", c'pas tout à fait la même chose que celui-ci car vous parlez de Nintendo en général, mais je le dis quand même au cas où si ça part en vrille :awesome:

Avatar du membre
guyguy
Populaire
Messages : 218
Enregistré le : 06 mars 2010 23:54
Pays : France
Age : entre 19 et 25
Hylien / Hylienne ? : Hylien
Titre personnel : Troll Cyber Metalleux
Localisation : Chez Luka.

Re: Incidence de la politique Nintendo dans Skyward Sword.

Message par guyguy » 13 janv. 2012 20:33

J'ai déjà donné mon avis sur Fay et je comprend ce que vous voulez dire.
... Vous n'avez pas joué à tactics Ogre ou Call of duty (Bravo tu as tué quelqu'un... NON SANS DEC ?!)

Je m'abstient pour ce topic. Mis à part ça :

"Fay nous indique la solution."

Non mon ami, le gros point faible de Fay AINSI que des autres compagnons de link est celui ci :
Prenons l'exemple suivant :
Tu es dans un donjon, tu comprend en gros ce qu'il faut faire, c'est à dire taper deux endroits cachés.
Tu galère pour trouver le deuxième endroit, bon là jusque là tout va bien (ou pas), tu appelles FAy pour un tout petit indice, et voici ce qu'elle te dit : Tu dois taper les deux blocs cachés.
Euh... Désolé mais si pour vous indiquer la solution c'est ça, j'ai hâte de voir votre définition de terminer le jeu... Bref passons.
link_maléfique a écrit : Sinon, en rejouant aux jeux rétros, j'ai remarqué une chose: je trouve qu'on ne s'amuse pas assez non plus.
Je trouve qu'il y a quand même un gros aspect frustration dans les jeux rétros. Certes, il y avait énormément plus de difficulté qu’actuellement, mais pour certains jeux, je trouve qu'il s'agit de mauvaise difficulté. Super Mario bros par exemple, je trouve que la difficulté est mal centrée, là on galère pour contrôler ce qu'on veut faire, pas parce que les stages sont dur (si on jouait avec la maniabilité de new super mario bros, le jeu deviendrait super simple).
Bref, il avait un aspect frustration qui n'existe plus tellement aujourd'hui, notamment avec l'apparition de mots de passe ou de sauvegarde.

Donc je soutiens la chose suivante: un jeu doit avoir une prise en main quasi-immédiate, de telle sorte qu'on puisse arriver à un niveau de difficulté assez élevé le plus tôt possible. La difficulté devrait être à la fois mentale et technique.

EDIT Hikari : Il y a un topic intitulé "L'avenir de la Saga", c'pas tout à fait la même chose que celui-ci car vous parlez de Nintendo en général, mais je le dis quand même au cas où si ça part en vrille :awesome:
Je suis on ne peut plus d'accord.
Les anciens jeux étaient BIEN plus dur ! Enfin pas tous, mais comparez les licences telles qu'elles étaient (J'ai bien dis telles qu'elles étaient ! Je ne parle pas de Remake qui a allégé voir enlevé la difficulté nerveuse.)...
Comparez Fire emblem Seisen no kiefu (Fire emblem 4) avec Fire emblem Radiant dawn (Le 10), vous allez vite comprendre.
Sinon pour autre exemple j'ai Final fantasy, Vous prenez le 4, jouez au tout premier volet, puis faite le remake, vous allez vite comprendre là aussi.

Pour ton histoire de mario bros... Alors non ce n'est pas l'absence de sauvegarde qui flinguait ta patience dans le jeu, c'est la maniabilité plus ardue que sur 3DS, jusque là je répète un peu ton avis.
Mais New super Mario bros (WII) est loin d'être simple je trouve, surtout en multijoueur.
Les mots de passes n'existent plus vraiment... Mais on use et abuse de la sauvegarde... Selon moi tu as à moitié raison.
Tu veux de la difficulté dans les nouveaux jeux ? Limite toi, tu fais un Zelda avec 3 coeur par exemple (Challenge apprécié des membres de ce forum.), ou fais-toi un Fire emblem avec UN perso plutôt qu'une armée, tu te calmeras sur le fait que les jeux nouveaux sont très simple (Je sais j'ai cité Fire emblem 10 comme un jeu d'assisté, mais attention je dis limité dans le possible... Fire emblem 4 est impossible à faire avec un seul personnage.)
Bien sûr là je suis plus en train de te proposer un chois assez dingue... (Pas dans le sens miraculeux.).

pour ton histoire de prise en main quasi immédiate je suis pour, je vais choquer les fans mais Mario 3D était l'un des pires jeux Mario auxquels j'ai pu jouer, la maniabilité est à ...... En 25 ans de jeu on a avancé que les graphismes et Peach nous envoie régulièrement des photos de son séjour chez Bowser... Non mais vous êtes sûrs qu'elle déteste être chez lui ou quoi ? >< mais je dérive.

Il existe encore des jeux tellement difficile que tu t'en relèveras pas... A toi de les trouver. (Fini les jeux à 100% par contre, là c'est dur.)
La vie, un terrain de jeu, comment va-t-on mourir ? Il n'y a qu'une seule façon de savoir... *charge un pistolet* Esquive la balle !

Avatar du membre
link_maléfique
Populaire
Messages : 575
Enregistré le : 11 févr. 2009 14:33
Pays : France
Age : entre 19 et 25
Hylien / Hylienne ? : Hylien
Titre personnel : Link_marteau

Re: Incidence de la politique Nintendo dans Skyward Sword.

Message par link_maléfique » 13 janv. 2012 21:20

guyguy a écrit :"Fay nous indique la solution."

Non mon ami, le gros point faible de Fay AINSI que des autres compagnons de link est celui ci :
Prenons l'exemple suivant :
Tu es dans un donjon, tu comprend en gros ce qu'il faut faire, c'est à dire taper deux endroits cachés.
Tu galère pour trouver le deuxième endroit, bon là jusque là tout va bien (ou pas), tu appelles FAy pour un tout petit indice, et voici ce qu'elle te dit : Tu dois taper les deux blocs cachés.
Eh oui, c'est ça l’intérêt, Nintendo cherche à te faire réfléchir, pas à te donner la solution directement. Les compagnons comme je te l'ai dit servent surtout à nous indiquer l'endroit où aller pour nous orienter globalement, les subtilités restent (et heureusement, sinon on ne va pas dire que le jeu est difficile au niveau des combats...)
guyguy a écrit :Tu veux de la difficulté dans les nouveaux jeux ? Limite toi, tu fais un Zelda avec 3 coeur par exemple
C'est ce que je fais, mais je trouve ça vraiment dommage d'avoir à se réduire à ça. Et puis dans un Zelda c'est surtout des énigmes difficiles que je veux, le fait d'avoir 3 ou 20 coeurs ne change rien malheureusement...

Avatar du membre
Okamiamaterasu
Messages : 58
Enregistré le : 24 oct. 2008 20:31
Pays : Belgique
Age : entre 19 et 25
Hylien / Hylienne ? : Hylienne
Titre personnel : vieux corbac fourbe
Localisation : nomade estudiantin

Re: Incidence de la politique Nintendo dans Skyward Sword.

Message par Okamiamaterasu » 13 janv. 2012 22:06

Alors là, permettez-moi de m'inscrire en faux. Je trouve justement que SS adopte principalement le bon système. Il existe une aide qui permet aux débutants ou à ceux qui n'ont pas envie de s'arracher les tiffes de s'en sortir plus facilement, mais pour ceux qui ont envie de se gratter la tête et de tourner en rond, ils ne sont pas obligés d'y avoir recours. Non moi ce qui mi gonfle réellement se sont les jeux où on impose les aides où dont la difficulté est revue globalement à la baisse (façon golden sun 3, le rpg où il faut pratiquement le vouloir pour se faire flinguer un seul de ses trois personnages en combat).

Maintenant, il faut arrêter de rigoler aussi, je suis la première à clamer que les jeux doivent proposer aux joueurs qui le souhaitent un vrai challenge. Mais il faut aussi reconnaître qu'avec l'implication de différentes générations dans le jeu vidéo, tout le monde ne peut pas passer ses journées devant sa console. A titre indicatif, je n'ai l'occasion de tâter de ma wii que grand maximum 4h00 par semaine (sur les deux jours du week end). Même si ce n'est pas mon cas, je comprends dés lors qu'on aie pas forcément envie de tourner une heure en rond au même endroit alors qu'on a pas forcément des masses de temps pour jouer.

C'est pour cela que je plébiscite les jeux comme SS ou final fantasy 12, parce que justement, chacun à leur façon, ils adoptent un système de jeu qui permet à tous les joueurs, plus hardcores ou plus occasionnels de s'amuser sur leurs jeux. Cela dit je le répète, il faut aussi que les joueurs amateurs de challenge puisse y trouver leur compte, et pour cela, je salue une petite addition de ce chère SS.

Avatar du membre
Sanitarium026
Populaire
Messages : 901
Enregistré le : 16 mars 2011 22:37
Pays : France
Age : entre 26 et 40
Hylien / Hylienne ? : Hylien
Titre personnel : The Emperor
Localisation : Nice
Contact :

Re: Incidence de la politique Nintendo dans Skyward Sword.

Message par Sanitarium026 » 13 janv. 2012 23:29

C'est vrai que c'est une Manie chez Nintendo de faire des jeux de plus en plus accessibles, pour avoir encore plus d'acheteurs potentiels.. etc
Prenez Le 1er Mario bros et le 1er Zelda, comparez les aux derniers sorti en date.
Ok vous allez (peut être) me dire, c'est pas comparable ! C'est complètement Différent ! Mais comme j'ai pu le lire dans les posts précédents, il y a certes une difficulté, que se soit dans les 1er ou derniers jeux sortis en Date. Mais ce n’était pas le même genre de Difficulté... Dans les 1er jeux il fallait faire preuve de patience pour passer un passage, ou finir un niveau !

Nintendo à trouvé un Juste milieu, (enfin big N croit avoir trouvé un juste milieu) avec Skyward Sword, et ce fameux mode Héroïque.
C'est vrai quand on voit les caractéristiques du Mode Héroïque on se dit : mais j'vais galérer pour y arriver !
Sauf que ce jeu, une fois fait, on s'en souvient, et donc la difficulté n'est pas augmentée.
Dans ma 1ere Partie de SS je suis mort 6 fois, dont quelques causés par les bugs de Wiimote, et d'autres pour des Boss (jfonçais trop dans le tas quoi). Et Quand j'ai fait le Mode Héroïque, je ne suis jamais mort (et je ne porte pas de médaillons coeur), pourquoi ? Parce on connait déjà tout ! Ce mode Héroïque nous force à "améliorer" notre technique de combat, rien de plus. Donc Niveau Difficulté.. Même la partie Normale est plus dure quand on fait le jeu pour la ère fois.

Ce qui aurait été bien, histoire de calmer ceux qui gueulent (dont moi) devant la facilité de ce jeu, c'est une sorte de Master Quest, une vrai ! Un Mode Héroïque avec les niveaux plus difficiles ça nous aurait bien calmé je pense.

Quand je pense que dans OOT Master Quest quand je l'ai faite pour la 1ere fois (j'ai fait OOT MQ avant de faire OOT, histoire de me dire que je joue à un Zelda aussi dur que Zelda II), je suis resté des heures bloqué dans des Salles, à chercher comment faire, sans magie par exemple..

Concernant Fay et la Pierre à Potins, je trouve qu'au début c'est sympa, quand tu fais la forêt, le volcan, etc.. Mais au bout d'un moment, elle peut pas se la fermer ? Ils auraient du Mettre un Système pour "Epurer" les remarques de Fay ! On dirait que Fay s'adresse à une personne qui à 8 ans (excusez mais y'a déjà PH et ST pour les petits qui veulent découvrir Zelda)
ça me Rapelle TWW dans la Tour de Ganon on te dit de bien retenir l'ordre des flammes la, et entré dans la Salle on te montre dans quel ordre faut allumer ces torches !
merci Fay te donner la Solution, De t'empêcher de Reflechir un peu ! Pourquoi tu m'aides tant ? Oui je pèse mes mots et ceux qui pensent Que Fay ne donne pas la Solution allez donc me torcher Zelda II.. ça fait Bizarre de ne pas être un assisté hein ?

C'est pas compliqué, Zelda c'est Devenu Facile après MM, c'est à dire à partir des épisodes sur GBC.

Skyward Sword aura beau être un grand épisode de la Saga, magnifique graphiquement (merci Dolphin), Il est le produit de ce que veut Nintendo : Un jeu accessible pour tous, pour faire de l'argent...
- Est-ce qu'un Jeu Zelda à besoin de ça, sincèrement ? Je ne crois pas ! ALTTP et OOT en sont les preuves.

Oui mes phrases ne ressemblent à rien ;-) Je finirai demain!
The Stupid Content Tracker
Chez moi (www)

Avatar du membre
Salem
Populaire
Messages : 706
Enregistré le : 24 avr. 2008 0:48
Pays : France
Age : entre 19 et 25
Hylien / Hylienne ? : Hylien
Titre personnel : le Hérisson
Localisation : sur la route

Re: Incidence de la politique Nintendo dans Skyward Sword.

Message par Salem » 14 janv. 2012 0:29

J'apprécie que quelqu'un prenne le contrepied.
Okamiamaterasu a écrit :Il existe une aide qui permet aux débutants ou à ceux qui n'ont pas envie de s'arracher les tiffes de s'en sortir plus facilement, mais pour ceux qui ont envie de se gratter la tête et de tourner en rond, ils ne sont pas obligés d'y avoir recours. Non moi ce qui mi gonfle réellement se sont les jeux où on impose les aides où dont la difficulté est revue globalement à la baisse (façon golden sun 3, le rpg où il faut pratiquement le vouloir pour se faire flinguer un seul de ses trois personnages en combat).
C'est exact, la seule frustration étant le petit bruit chiant quand Fay veut te parler. Mais, au moins, l'aide n'est pas imposée. Sandra et moi n'y avons d'ailleurs pas fait appel.
Okamiamaterasu a écrit : Maintenant, il faut arrêter de rigoler aussi, je suis la première à clamer que les jeux doivent proposer aux joueurs qui le souhaitent un vrai challenge. Mais il faut aussi reconnaître qu'avec l'implication de différentes générations dans le jeu vidéo, tout le monde ne peut pas passer ses journées devant sa console. A titre indicatif, je n'ai l'occasion de tâter de ma wii que grand maximum 4h00 par semaine (sur les deux jours du week end). Même si ce n'est pas mon cas, je comprends dés lors qu'on aie pas forcément envie de tourner une heure en rond au même endroit alors qu'on a pas forcément des masses de temps pour jouer.
Je n'avais pas pensé à ça, mais l'argument n'est pas bête.



Quoi qu'il en soit, je vais donc m'exprimer sur le sujet. Déjà, je vais décevoir les fans inconditionnels des jeux rétros: aujourd'hui, en vertu du marché, on ne peut plus jouer à des jeux ardus comme autrefois (parce que oui, on peut bien parler d'autrefois pour les années 80). Gardez à l'esprit que l'industrie du jeu vidéo n'a en 2012 aucun rapport avec celle de 1991 (ALTTP). Aujourd'hui, comme le marché du dessin animé ou du cinéma, il est littéralement submergé par la consommation massive. La tourmente commerciale implique une production plus industrielle et non plus "artisanale" voire artistique. A quelques exceptions près, les grands titres sont des exceptions parmi des mastodontes motivés par la seule ambition du fric. Les jeux américains au premier rang de mes colères, du moins les Call of Duty (je suis clément avec le premier Medal of Honnor en vertu de son magnifique premier niveau qui est au jeu vidéo ce que le Soldat Ryan est au film de guerre) et autres Assassin's creed, qui jamais, JAMAIS, n'égaleront Prince of Persia The Sands of Time.
Alors les ténors du marché cherchent avant tout à se plier aux exigences de la concurrence qui, dans un monde dominé par l'américanisme, est funeste à la créativité artistique. Entendons-nous bien: les jeux ont toujours été destinés à un public, mais aujourd'hui la dimension artistique et philosophique de la plupart des jeux est sur le déclin. C'est donc avec amertume que l'on peut dire que Zelda, Prince of Persia, Tomb Raider, Metal Gear Solid, etc. sont sur la pente du déclin, ou du moins l'âge de gloire est derrière. Toutefois, des jeux comme Mario Galaxy, Okami, Zelda SS (si si !) sont là pour nous redonner un peu d'espoir.

Pour revenir à la question de la difficulté, j'en ai très longuement parlé par ailleurs. Déjà, il faut savoir que M'sM prouve que la 3D n'est aucunement un obstacle à la difficulté (la grande baie, hein...). Le basculement, c'est TWW. Car il s'agissait bien de rendre Zelda plus accessible. TWW fait le lien entre deux générations de joueurs, et la difficulté est revue grandement à la baisse. TP idem, mais TP c'est - je me répète là encore - l'histoire d'un jeu né des quémandes de Nintendo America. Sans verser dans l'anti-américanisme de bas étage, faut quand même avouer que les productions audiovisuelles et vidéoludiques outre-Atlantique sont dans leur immense majorité de qualité bien médiocre. J'ai découvert il y a presque deux ans le cinéma cantonais (de Hong-Kong) qui sait traiter avec esthétique de ce que les Américains traitent généralement à la testostérone: la guerre. Bref, je m'écarte, mais je reste un grand fan de Nicky Larson et un grand détracteur de Mes parains sont magiques.
Ce que j'entends par là, c'est que l'esthétique propre à Zelda est loin d'avoir disparu. Ce serait être malhonnête que de le prétendre, et du reste TP et SS la respectent en lui faisant honneur.

SS renoue même avec l'ambition d’innover en matière de gameplay. Et à ce niveau les Mario Galaxy et Skyward Sword forment la Sainte Trinité de la philosophie de la firme nippone. Mario et Zelda... les deux licences sont sœurs et l'évolution de l'une ne peut se faire sans comparer avec l'autre, les deux ayant été développées en même temps. L'ambition du premier Mario Bros se retrouve dans Mario Galaxy 1 et 2, là où les ambitions de Zelda se retrouvent dans SS; l'exploration du ciel est totalement libre, ce qui rappelle aisément un certain The Legend of Zelda...

Il est évident que le sentiment de liberté totale ne peut exister que dans des jeux isolés tels que Shadow of the Colossus (qui est un jeu "à part"), l'esprit de Zelda ayant évolué depuis le jeu véritablement fondateur: A Link to the past.


Pour ma part, j'ai toujours aimé les jeux "hors des lignes". M'sM, Okami, Prince of Persia SoT etc. sont autant d'expériences qui me passionnent que je me sens plongé dans une fresque artistique. Mais je ne dénigre pas pour autant les autres jeux, étant sensible également à la philosophie zeldaesque qu'à celle de Final Fantasy et Metal Gear Solid. Peut être suis-je trop exigeant pour ne pas me satisfaire d'un G.I. cuissu et burné chargeant à travers les décombres d'un aéroport coréen pour bousiller des terroristes... ou pour me contenter d'un Ezio au charme digne de ma corbeille à papier.
Image

La signature du modérateur Jerder a été sortie de son contexte !

Avatar du membre
Bulrog
Messages : 15
Enregistré le : 06 janv. 2012 16:45
Pays : France
Age : entre 19 et 25
Hylien / Hylienne ? : Hylien

Re: Incidence de la politique Nintendo dans Skyward Sword.

Message par Bulrog » 14 janv. 2012 3:09

Effectivement, la discussion à dépassé le cadre que j'avais imaginé !

Je parlais bel et bien de difficulté intellectuelle dans ce sujet là; et pas de la difficulté d'exécution ou de "skill", qui a plus de sens dans d'autres catégories de jeux.
Il est d'ailleurs tout à fait vrai que certains jeux rétro ont une difficulté trop élevée en matière de "skill", et même certains en matière intellectuelle (Myst... :sm_32 ).

En matière de dosage du "skill", j'ai d'ailleurs vraiment peu de choses à reprocher à Skyward Sword. Peut-être le Scorpion faisant pâle figure, l'étrangeté de ne pas perdre de cœur lorsqu'on chute dans le vide, 2 ou 3 détails de ce style mais rien d'autre que du chipotage et de l'entubage de mouches. Le système de sauvegarde ne me dérange pas du tout, il est même plutôt agréable et s'intègre bien avec le système :sm_12 Terre/Ciel :sm_11 (comment ça j'ai inversé les directions ?).

Et pour revenir à la difficulté intellectuelle donc, il y en a plus mais j'ai 2 exemples en tête
de réussite dans Skyward Sword:
-Lorsque il faut trouver comment ouvrir Le Grand Sanctuaire Ancien.
-Lorsqu'il faut retrouver l'insecte de Terry.

Alors oui, c'est vraiment pas bien compliqué pour le peu qu'on est plus de 2 Ko d'espace mémoire et 4-5 synapses en état de marche, mais ça a le mérite d'en demander un tout petit peu au joueur, puisqu'il est pour une fois laissé relativement tranquille face à la réflexion.
Il y a d'ailleurs un gros virage pris dans la série vis-à-vis de la structure des zones ouvertes et de l'inclusion d'énigme.
Choper des "Petite clé" à l'extérieur des donjons, c'est pas commun et c'est pour moi une franche réussite !
J'imagine que ça doit en faire râler certain car ces zones en deviennent peut-être un peu linéaires, mais après tout si on prend les zones de OoT ou TP, celles ci n'étaient globalement que de grandes plaines vides ou se cachaient quelques trésors et fragments de cœur.

Dans SS ces zones gagnent grandement en intérêt puisque l'action y est condensée et leur architecture presque Donjon-esque compense admirablement le nombre plus faible que d'habitude de Donjons.
Et dans le même temps le Ciel offre la liberté est les grandes chevauchée qui aurait pu manquer à quelques uns.
Bref je me paume en chemin là, pour en revenir aux énigmes, il y en a effectivement beaucoup dans cet épisode qui ont une certaine fraicheur et qui s'éloignent des éternels blocs à pousser. Le joueur est , heureusement, grandement mis à contribution, en ou hors donjons.
Je trouve même le boulot assez excellent à ce sujet.
Mais pour prendre l'exemple de l'énigme d'ouverture de la Raffinerie de Lanelle,
j'aurais préféré que Fay se la ferme un peu plus.

Autrement Okamiamaterasu, je comprend ton histoire de temps de jeu, c'est justement le cœur du problème.
Il y a ton point de vue, qui est celui de la majorité des "consommateurs" (entre guillemets pour signifier que ce n'est pas
mon choix de nous appeler ainsi...), et le mien et celui de quelques autres qui est désormais celui de la minorité.

Ce que tu demandes c'est du Zelda rapide, entre 2 activités, parce que tu as peu de temps mais tu veux en profiter.
C'est bien pour ces raisons que la restauration rapide est aussi lucrative, au boulot on a plus le temps de manger, on va avaler un truc en 2-2 à la boulangerie/bar-à -patte ou ce qu'on veut d'à coté.
Les jeux Fast-food font la majorité des ventes vidéo-ludiques, mais Zelda c'est du gastronomique 'De Dieu !
Je rejoins totalement Salem lorsqu'il parle d'Art dans le jeu-vidéo, et la Saga Zelda fait partie de ces "Grands Jeux" dont il parle.

Je comprend bien que 100% de gastronomique dans le jeu-vidéo aujourd'hui est juste impensable, et qu'il faut du jeu fast-food pour que tout ça tourne. Mais lorsqu'on on veut mettre un peu de Fast dans de l'Oeuvre pour en faire du "Foeuvre", j'aime pas ça !
Les journées font 24 heures, il n'y a que 60 minutes dans une heure et 60 secondes dans une minute, mais Tolkien n'a pas écris le Seigneur des anneaux en 112 chapitres de 20 pages édités mois par mois pour le plaisir de ce qui ont pas de temps pour lire. Ou même mis des notes de bas de page à chaque mot compliqué pour ceux qui aurait pas les neurones !

Bref Salem je pense que tu as compris qu'on partage le même avis sur la manque de teneur artistique et philosophique et donc par conséquent réflexives des jeux. Et s'il est vrai que c'est mal barré, je te rejoins sur le fait que SS représente encore ces trop rares jeux et tiens la dragée haute (si quelqu’un pouvait un jour m'expliquer cette expression...).

Malgré tout, en voyant un coin de sandwich rapide timidement agité dans SS, j'ai envie de dire à Nintendo de ne pas trop s'engager là dedans et de garder la fonte de cerveau organisée pour d'autres jeux.
Après, bon, certain qu'ils connaissent mieux que personne cette problématique mais qu'ils auront jamais les corones de faire autre chose que tortiller de l'arrière train et nous offrir un compromis. :lol:

Avatar du membre
link_maléfique
Populaire
Messages : 575
Enregistré le : 11 févr. 2009 14:33
Pays : France
Age : entre 19 et 25
Hylien / Hylienne ? : Hylien
Titre personnel : Link_marteau

Re: Incidence de la politique Nintendo dans Skyward Sword.

Message par link_maléfique » 14 janv. 2012 11:10

Okamiamaterasu, je ne suis pas d'accord avec toi (enfin en partie)
Je trouve ne trouve déjà pas vrai que Fay n'intervienne que lorsque l'on le veut. C'est un des principaux problèmes de ce personnage, elle parle beaucoup, sans autorisation, et pour ne rien dire sinon ce qu'on sait déjà (ce qui est assez soulant à la longue, on parle avec un personnage qui nous dis une phrase dans un dialogue comme "il faut que tu te rende à la forêt de Firone pour aller parler à l'ancienne", et Fay ne peut jamais s'empêcher d'apparaître à la fin du dialogue pour sortir une phrase comme "je vous suggère d'aller dans la forêt de Firone". Alors ok ce jeu est également fait pour les débutants, mais je ne savais pas qu'il s'adressait également aux attardés mentaux)

Les énigmes... il y en avait dans celui là? Parceque mis à part dans le temple derrière la cascade, je n'ai jamais croisé d'énigme (mis à part si vous considérez que placer un choux péteur à côté d'un rocher se trouvant à 10m est une énigme) De plus jamais un Zelda n'avait été aussi linéaire que celui-ci, ce qui veut dire qu'on n'a jamais besoin de revenir en arrière, et donc que la solution se trouve toujours sous nos yeux (et si ce n'est pas le cas, c'est qu'on a forcément une fonction détection pour nous voler le travail de recherche).

Donc c'est un jeu avec de bons graphismes, qui a une bonne prise en mains avec un univers très attachant, mais j'ai trouvé qu'il n'y avait pas assez de chalenge pour prendre autant de plaisir qu'avec un autre Zelda. (mes 3 seules morts étant aux boss final, qui je dois l'admettre est assez dur à battre).

Avatar du membre
Okamiamaterasu
Messages : 58
Enregistré le : 24 oct. 2008 20:31
Pays : Belgique
Age : entre 19 et 25
Hylien / Hylienne ? : Hylienne
Titre personnel : vieux corbac fourbe
Localisation : nomade estudiantin

Re: Incidence de la politique Nintendo dans Skyward Sword.

Message par Okamiamaterasu » 14 janv. 2012 15:40

Tu fais des rapprochements un peu facile je trouve Bulrog. Non, j'aime encore me casser la tête sur un jeu, et les jeux vraiment trop faciles me pompent l'air, mais ayant 20 ans et des études en cours, je comprends les joueurs qui n'ont pas beaucoup de temps. D'ailleurs, je ne prône pas des jeux faciles, mais des jeux qui permettent à tous les types de joueur de s'y retrouver. En plus, ta comparaison avec la gastronomie, dans la mesure où SS et TWW ont eu la bonne idée de proposer des styles graphiques innovants, des mises en scènes qui prennent vraiment aux tripes (je pense aux fantômes des sages, au moment où le roi détruit Hyrule, au fantastique monologue de Ganondorf,...) et des musiques bien recherchées ne tient que pour des questions de difficulté, or, un jeu difficile et un jeu œuvre d'art, ça n'est pas encore la même chose (mais j'y reviendrai)

En plus, et pour suivre la série depuis 11 ans je ne parle pas en l'air, si il est vrai que la série est plus facile, il faut aussi reconnaître que c'est nous qui sommes rompus au type de maniement des Zelda, qui savons comment la logique du jeu fonctionne et comment nous devons réfléchir pour résoudre les énigmes. Personnellement, vu de cet angle là, je ne trouve vraiment pas OOt difficile (certaines énigmes de PH m'ont bien plus fait enragé). La grande Baie et ben...(cours chercher un tube d'aspirines).

Pour Link maléfique, je t'accorde volontiers que Fay dit parfois des annêries (d'accord souvent), mais justement, ce qu'elle te dit automatiquement, se sont des choses auxquelles tu as fatalement déjà pensé, elle ne te grille jamais la solution d'une énigme. Du coups, vas-tu me dire, pourquoi ne pas lui avoir fais fermé sa g...

Salem, je pense que tu as raison. Et je me permets d'aborder le cas Okami, jeu œuvre d'art qui n'a absolument pas marché, faute d'un marketing assez agressif. C'est ce que j’appelle un jeu à la final fantasy, la quête principale n'est pas très difficile (en tout cas pour quelqu'un qui a de l'entraînement sur Zelda) mais remplir tous les objectifs annexes est tout de suite beaucoup plus crapuleux. Maintenant, je crois que je vais mettre tout le monde d'accord, ça ne serait pas un mal que dans les prochains Zelda, on ajoute des quêtes annexes requérant de se soumettre à des énigmes bien tordues, là je suis d'accord avec vous, c'est la difficulté des combats qui a été revue à la hausse dans SS, pas celle des énigmes, mais encore une fois, tous les anciens Zelda n'étaient pas forcément ultra vicieux questions énigmes (Zelda 3, Awakening). Maintenant, me dira-t-on, la difficulté a aussi une vaste part de subjectivité, et dépendre de la tournure d'esprit de la personne (pour comprendre ce que je veux dire, réunissez un matheux et un littéraire sur Layton, vous allez voir qu'ils ne s'en tirent pas de la même façon en fonction des énigmes).

Désolée si je parais un peu péremptoire, d'autant je suis comme tout le monde ici, je trouve triste que certains excellent jeux soient totalement délaissés sous prétextes que seuls les gros blocks busters commerciaux que se soient les jeux de guerre ou les party games noeunoeuds trouvent un large public. Et j'ai parfois été cruellement déçue par certains aménagements sauvages au nom du grand publique. Cela dit, un jeu difficile n'est pas forcément un jeu "au dessus du panier". Et, même si nous gagnons sans doute à protester pour forcer nintendo et les autres constructeurs à trouver des solutions pour que tous les publics soient satisfaits, je trouve quand même que nintendo a su conserver un côté plus raffiné et artistique à ce Zelda. J'ajoute aussi, qu'au vue des temps de développement assez impressionnants des Zelda, ce ne sont en aucun cas des jeux fast foods (je sais ça donne l'impression que je foudroie Call of duty).

Avatar du membre
Bulrog
Messages : 15
Enregistré le : 06 janv. 2012 16:45
Pays : France
Age : entre 19 et 25
Hylien / Hylienne ? : Hylien

Re: Incidence de la politique Nintendo dans Skyward Sword.

Message par Bulrog » 14 janv. 2012 16:59

Alors désolé Okamiamaterasu si j'ai été maladroit ou blessant, c'était pas l'intention !
D'ailleurs je vois dans ton dernier message qu'on est plutôt d'accord et te voyant parler d'Okami en plus d'en porter le nom, je crois qu'on apprécie les mêmes jeux !
Je ne dis aaabsolument pas que la difficulté est ce qui fait d'un jeu un grand jeu.
Je ne dis absolument pas non-plus que SS est un jeu Fast-food, et je suis d'accord sur le fait que c'est un jeu raffiné.
J'en suis à la fin mais je me dépêche de pas le finir, pour repousser le moment un peu triste où le bouquin se ferme. :roll:

Je reste un Zelda-addict et une groupie Nintendo, tout ce que je dis c'est que je m'inquiète de sa politique actuelle de prise par la main du joueur qui selon moi s’inscrit dans la tendance actuelle à réduire la réflexion des particuliers à un minimum.
Que ce soit en matière de méthode d'enseignement, de médias, d'information, de politique.

Je me plante peut-être, mais l'industrie du jeu-vidéo est colossalement importante, c'est le premier loisir au monde, avant le cinéma en matière de chiffres. Il est pour moi évident que les enjeux sociaux du jeu-vidéo existent bel et bien et qu'après une population entière devant la télé, une population entière jouant avec une manette est une aubaine pour la gestion des affaires du monde. "Du pain et des jeux" est devenu une expression mais elle constitue aussi une réalité il me semble. Moins une population réfléchie, moins elle se pose de questions et moins elle se pose de questions, plus elle est docile.
Alors pas de panique, je me rend bien compte que je vais super loin en partant de SS pour en arriver là ! :lol:

Mais pour résumer, si je trouve que la majorité du marché vidéo-ludique contribue à contrôler les masses, il y a évidemment des bijoux de ci de là qui conservent une dimension et une portée un peu plus noble, et c'est le cas entre autre des Zeldas, qui ont la dimension poétique qui les met à part.
Ce que je dis c'est : "Epargnez ces bijoux, laissez nous y réfléchir".
Car je pense qu'on est tous d'accord pour dire que dans SS, ailleurs que le skill et encore, il n y a aucune résistance à la progression.
Pas question de nous demander de résoudre des matrices 6x6 dans Zelda, mais ne serait-ce qu'éviter de nous donner le moyen de détecter les Cubes de la déesses et donc la majorité des Quarts-de-coeur, serait déjà pas mal non ?

J'ai sans doute un peu de mal à exprimer ma pensée mais j'espère y arriver à peu près.
Et il est tout à fait probable que, malgré mes efforts, je raconte globalement des c..neries ! :lol:

Avatar du membre
link_maléfique
Populaire
Messages : 575
Enregistré le : 11 févr. 2009 14:33
Pays : France
Age : entre 19 et 25
Hylien / Hylienne ? : Hylien
Titre personnel : Link_marteau

Re: Incidence de la politique Nintendo dans Skyward Sword.

Message par link_maléfique » 14 janv. 2012 17:20

Okamiamaterasu a écrit :Pour Link maléfique, je t'accorde volontiers que Fay dit parfois des annêries (d'accord souvent), mais justement, ce qu'elle te dit automatiquement, se sont des choses auxquelles tu as fatalement déjà pensé, elle ne te grille jamais la solution d'une énigme. Du coups, vas-tu me dire, pourquoi ne pas lui avoir fais fermé sa g...
Le problème se situe à deux endroits, ce qui m'énerve puisqu'on a vraiment l'impression que Nintendo nous prend pour des c**:
-plus du tout de réflexion, c'est-à-dire plus d'énigmes tordues ou qui demande une vrai recherche
-Fay, personnage qui ne dis que des évidences, au cas au on serait handicapé mental.

Les deux réunis font que ce jeu donne vraiment une impression de simplicité déconcertante (ajouté au fait que ce jeu soit très linéaire). Fay ne dis que ce qu'on sait, mais on sait déjà tout voilà le problème! Où sont donc les énigmes sensés nous bloquer??

Ce que je pense malheureusement, c'est que les graphismes de ce jeu sont ce qui l'a sauvé d'un échec monumental, et que sans ça on ne le considererai pas comme un vrai Zelda. Enlevez ses graphismes à SS et vous obtiendrez un jeu sans saveur, et qui vous ennuiera tel que vous ne le finirez pas.

Le fait que Nintendo veuille viser un public plus large, je le comprend, mais qu'ils laissent des jeux plus difficiles (ou des niveaux de difficulté) pour que tout le monde soit content, y compris ceux qui cherche un peu de chalenge.

Avatar du membre
Salem
Populaire
Messages : 706
Enregistré le : 24 avr. 2008 0:48
Pays : France
Age : entre 19 et 25
Hylien / Hylienne ? : Hylien
Titre personnel : le Hérisson
Localisation : sur la route

Re: Incidence de la politique Nintendo dans Skyward Sword.

Message par Salem » 15 janv. 2012 0:05

link_maléfique a écrit : Ce que je pense malheureusement, c'est que les graphismes de ce jeu sont ce qui l'a sauvé d'un échec monumental, et que sans ça on ne le considererai pas comme un vrai Zelda. Enlevez ses graphismes à SS et vous obtiendrez un jeu sans saveur, et qui vous ennuiera tel que vous ne le finirez pas.
Franchement, tu exagères. L'ambiance de Zelda est tout de même au rendez-vous, le scénario nous fait également replonger dans la légende. Un "jeu sans saveur" dis-tu ? Je n'ose pas imaginer ta qualification d'Assassin's Creed...
link_maléfique a écrit :Fay ne dis que ce qu'on sait, mais on sait déjà tout voilà le problème!
C'est pourquoi Fay est plus agaçante qu'autre chose, ce n'est pas elle qui te gâche la difficulté.
link_maléfique a écrit : -plus du tout de réflexion, c'est-à-dire plus d'énigmes tordues ou qui demande une vrai recherche

[...]

Où sont donc les énigmes sensés nous bloquer??
Ce n'est pas vendeur. Un jeu qui te bloque perd de sa valeur commerciale. Toutefois, je te retourne le même raisonnement sur TP. Des énigmes qui vont te bloquer, tu en trouvais déjà peu depuis TWW. SS n'est pas innovant en ce sens. On le sait tous, Nintendo fait dans l'élargissement du public et vise le jeune public.

Après, je rejoins la position d'Ama. SS reste très plaisant à parcourir; n'allez pas me dire que vous n'y avez pas pris de plaisir à le finir, ne serait-ce que la première fois. Et puis, le but d'un Zelda n'est pas de nous faire nous arracher les cheveux en hurlant. Link Maléfique, tu accuses SS d'être linéaire. Une accusation que l'on peut aisément porter sur OOT, qui, d'ailleurs, nous guide plus dans la marche à suivre: on n'a pas tôt fait de débarquer dans le futur que Navi et Sheik nous informent d'office de l'endroit où aller.
Par ailleurs, nous sommes dans un jeu d'aventure et d'exploration. L'exploration n'est pas absente, le ciel entier étant à disposition et Fay apportant une aide seulement facultative sur ce point; quant à l'aventure, dans la mesure où selon la vision du jeu de Miyamoto le héros se construit par son rapport aux personnages secondaires, ceux-ci deviennent prépondérants et forcément on saura où aller. Plus encore: le fait de savoir où aller exalte l'esprit d'aventure car on est pris par l'envie irrésistible de voir ce qui vient ensuite. Pour avoir repoussé chaque soir l'heure à laquelle on allait éteindre la Wii, je parle en expérience.
Image

La signature du modérateur Jerder a été sortie de son contexte !

Avatar du membre
link_maléfique
Populaire
Messages : 575
Enregistré le : 11 févr. 2009 14:33
Pays : France
Age : entre 19 et 25
Hylien / Hylienne ? : Hylien
Titre personnel : Link_marteau

Re: Incidence de la politique Nintendo dans Skyward Sword.

Message par link_maléfique » 15 janv. 2012 12:07

Salem a écrit :Franchement, tu exagères. L'ambiance de Zelda est tout de même au rendez-vous, le scénario nous fait également replonger dans la légende. Un "jeu sans saveur" dis-tu ? Je n'ose pas imaginer ta qualification d'Assassin's Creed...
Oui j'exagère c'est vrai, mais on va dire que si SS se plaçait sur une échelle de 1 à 100, il y aurait la moitié des points qu'il a obtenu qui dépendrait des graphismes, ce qui serait beaucoup trop à mon sens pour un Zelda. Imaginez SS avec de mauvais graphismes et vous verrez la différence, le jeu aura perdu sa saveur.
Salem a écrit :C'est pourquoi Fay est plus agaçante qu'autre chose, ce n'est pas elle qui te gâche la difficulté.

Pas tout à fait. Elle va sûrement mâcher le travail aux jeunes joueurs tandis qu'à nous elle va nous agacer.
Salem a écrit :Ce n'est pas vendeur. Un jeu qui te bloque perd de sa valeur commerciale. Toutefois, je te retourne le même raisonnement sur TP. Des énigmes qui vont te bloquer, tu en trouvais déjà peu depuis TWW. SS n'est pas innovant en ce sens. On le sait tous, Nintendo fait dans l'élargissement du public et vise le jeune public.”
Oui, on s'en plaint depuis quelque temps déjà, mais on remarque que les jeux deviennent de plus en plus simple, on avance vers une génération de c**. SS, je ne vois pas comment faire un Zelda plus simple. Bloquer à un passage, j'entend par là d'avoir à réfléchir pour passer, maintenant on avance juste en observant, rien d'autre, ce qui fait perdre sa valeur à un Zelda (pour moi en tout cas, mais perso si ça continue comme ça Zelda deviendra un jeu éducatif pour les môme).
Salem a écrit :Après, je rejoins la position d'Ama. SS reste très plaisant à parcourir; n'allez pas me dire que vous n'y avez pas pris de plaisir à le finir, ne serait-ce que la première fois. Et puis, le but d'un Zelda n'est pas de nous faire nous arracher les cheveux en hurlant. Link Maléfique, tu accuses SS d'être linéaire. Une accusation que l'on peut aisément porter sur OOT, qui, d'ailleurs, nous guide plus dans la marche à suivre: on n'a pas tôt fait de débarquer dans le futur que Navi et Sheik nous informent d'office de l'endroit où aller.
Par ailleurs, nous sommes dans un jeu d'aventure et d'exploration. L'exploration n'est pas absente, le ciel entier étant à disposition et Fay apportant une aide seulement facultative sur ce point; quant à l'aventure, dans la mesure où selon la vision du jeu de Miyamoto le héros se construit par son rapport aux personnages secondaires, ceux-ci deviennent prépondérants et forcément on saura où aller. Plus encore: le fait de savoir où aller exalte l'esprit d'aventure car on est pris par l'envie irrésistible de voir ce qui vient ensuite. Pour avoir repoussé chaque soir l'heure à laquelle on allait éteindre la Wii, je parle en expérience.
Au début c'était effectivement assez plaisant de jouer (je ne jouais quand même pas à ce jeu avec la même intensité que les autres depuis OOT), après ça a commencé à me gâcher le plaisir de constater cette difficulté inexistante. J'ai cru par moment que le vrai jeu allait enfin commencer, mais je constate que je l'attend toujours...
OOT était bien calibré à ce niveau là, c'est-à-dire qu'on nous donnait un zone, et qu'on devait se débrouiller dedans. Du coup l'aide servait surtout à nous indiquer la zone à aller chercher pour éviter de chercher au mauvais endroit. Mais contrairement à SS, ce jeu n'était pas linéaire au point d'avoir toujours la solution sous nos yeux. C'est-à-dire que dans SS, il n'y a toujours qu'un seul chemin. Un seul. On ne dois jamais (sauf dans le ciel) revenir en arrière pour chercher. On avance. Oh une porte verrouillée. Oh un interupteur juste à côté. Oh un cul-de-sac. Oh un endroit à creuser juste à côté. (là par contre je n'exagère pas. Trouvez moi un seul passage dans SS où la solution n'est pas sous notre nez ou indiquée par une carte ou une fonction détection et je changerai mon propos. Trouvez une seule façon différente de finir un donjon et... vous verrez que ça n'existe pas).
Le côte exploration dis-tu? Dans le ciel? Il n'y a rien a explorer qui ne soit dévoilé plus tard par les coffres. On peut toujours tout explorer dès le début, mais même en visitant toutes les îles on verrait qu'on n'y trouverait quasiment rien mis à part des coffres verrouillés par la déesse. Alors même si il y a un aspect de liberté dans le ciel, il n'a aucune incidence sur la découverte, ce que je trouve vraiment domage.
Fay nous dis de revenir dans les cieux pour retourner à Celestbourg. Que voudrai-tu de plus comme indication? Tu trouve que ce n'est pas assez guidé?

Bon, je vois que SS vous convient et c'est très bien pour vous, vous avez de la chance, mais pour moi, SS est un jeu pas mal, moins pire que PH, mais à peu près du niveau de ST, pas plus. Un jeu trop linéaire et trop simple, dont on n'a pas le temps de profiter amplement tellement qu'on ne fait que de courir sans jamais s'arrêter.

Répondre